Le cadre collectif au service de l’individu, par la Promo 5 de l’EMMF

    UNIVERSITÉ D’HIVER DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE 2016 – Voici donc le 2ème axe dégagé par les étudiants de la promotion 5 de  l’Executive Master Management de la Formation, à l’issue des intenses débats de l’Université d’Hiver de la Formation Professionnelle 2016. De nouveaux formats émergent.  Il s’agit de répondre aux besoins d’apprentissages continus générés par l’accélération des cycles de vie des technologies et des produits. Mais aussi de développer les compétences collectives, et particulièrement les compétences collaboratives. Tenir à la fois le focus sur l’individu, et celui sur le collectif.

    Découvrir le 1ère axe : De nouvelles expériences formatives

    Promo5 complète

    La promotion 5 presque au complet, avec Mme Anne de Blignières-Légereaud, Maître de conférence hors classe à l’Université Paris-Dauphine, co-directrice du programme.

    Le développement des compétences collaboratives

    Trois constats ont été notés :

    • Un changement des modes d’organisation et de consommation, notamment lié à l’explosion du digital ;
    • Un besoin croissant de démontrer l’efficience de la formation ;
    • L’importance des compétences transversales des collaborateurs, qui est un des facteurs clé de la performance.
      Par exemple :
      – L’agilité ;
      – La capacité à collaborer, à travailler ensemble ;

    Cela nécessite de partir sur deux types de formation :

    • Des formations courtes ou micro-modules adaptés que l’individu/le collaborateur ira chercher quand il en aura besoin le moment opportun ;
    • Des parcours de formation qui tendent à s’individualiser,  et qui prennent en compte  différentes étapes et  différentes modalités dans des « espaces temps » différenciés.

    De nouvelles formes de co-constructions apparaissent, réunissant des acteurs multiples : organismes de formation, entreprises, institutions, partenaires sociaux… De nouveaux besoins d’accompagnement émergent aussi?

    Pour revenir sur la notion « d’apprendre à apprendre », on relève que le développement de l’autonomie de l’apprenant est un facteur clé de réussite des parcours et permettra d’anticiper les problématiques d’obsolescence des compétences. Récemment, on constate un déplacement des curseurs vers de nouvelles situations formatives.

    Par exemple :

    • Des productions collaboratives capitalisées ;
    • La résolution de problèmes par une communauté réseau dans des approches connectivistes ;
    • L’internalisation de la formation qui s’appuie sur les valeurs de l’entreprise et son expertise afin de construire du « sur-mesure » ;
    • Une reconnaissance accrue des formations en situations de travail.

    Il s’agit d’oser, d’expérimenter, d’autoriser les erreurs pour apprendre de ses échecs et sortir de l’unique « apprendre à réussir ».

    Tout ceci s’appuie sur une multitude de ressources pédagogiques afin de créer un « écosystème d’apprenance ».

    Les 2 autres axes dégagés par la 5ème Promo du Master Management de la Formation professionnelle :

    1- L’expérience formative
    2- Le cadre collectif au service de l’individu
    3- L’écosystème de la formation (à venir)

     

    Abonnez-vous au Blog (en haut à droite) pour recevoir le dernier axe dégagé.

     

    Pour en savoir plus sur le Master :img-140108m89v6q

    Découvrez l’Executive Master Management de la Formation de l’Université Paris-Dauphine (en partenariat avec Cegos)

     


    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *