Abécédaire de la pédagogie du détour

Par le 10 octobre 2011

La pédagogie du détour est issue des sciences de l’éducation et désigne les activités pédagogiques qui permettent d’atteindre l’objectif en contournant les obstacles cognitifs et en travaillant sur les représentations des participants.

L’intérêt du détour est de les amener parfois loin de leur cadre habituel (escrime, armée, street art…), à d’autres instants c’est bien de rester dans un univers qui sécurise les stagiaires (cuisine, vidéo,…) avec un esprit commun qui sera d’utiliser les émotions, le vécu pour améliorer l’apprentissage.

Abécédaire de la pédagogie du détour

Chantal Barthélémy-Ruiz, spécialiste reconnue du jeu en formation, propose « 4 types de détours : le décalage (voir la réalité par analogie), le recul (voir la réalité de plus loin), la rencontre (un pas vers l’autre pour voir les autres facettes de la réalité) et la confrontation (faire naître de nouvelles idées ou une nouvelle réalité). »

A comme art

Le travail autour d’une fresque artistique (peinture, collage) permet de travailler en groupe des thèmes tels que les valeurs de l’entreprise, le changement, le collectif… Une phase préparatoire de brainstorming est intéressante à mener avec de prendre en main les pinceaux. L’oeuvre produite peut être par la suite utilisée en communication interne (affichage dans les bureaux, photos sur l’intranet…).

C comme cheval

Le cheval est le miroir des comportements humains, travailler dans un « manège » ou en plein champs cela permet de développer son intelligence émotionnelle pour des dirigeants, de futurs leader. Guidant un cheval, les stagiaires mesurent la « qualité » de leur communication pour donner des directives à l’animal.

E comme escrime

Cegos propose une approche du leadership avec une expérimentation « escrime » qui déclenche des prises de conscience sur les comportements et postures de leader confronté à l’environnement fortement compétitif d’aujourd’hui. Le leader peut, en situation, tester et faire évoluer ses postures en fonction de différents scénarios et mesurer objectivement en situation ses marges de progression.

G comme gastronomie

L’analogie entre la réalisation d’un repas et les étapes de la gestion de projet est très naturelle pour faire ressortir l’enchaînement des tâches, la gestion d’un timing, le cadrage d’un budget. Le travail en cuisine peut également soutenir une formation au leadership, à la posture de chef d’équipe et aux mécanismes de cohésion dans un groupe.

H comme histoire

Le recours aux mythes, aux contes permet de décentrer un groupe par rapport à ses pratiques actuelles et de se projeter dans une époque qu’il ne connait pas. Ainsi, son interprétation de la situation et ses prises de décisions seront moins parasitées par son histoire personnelle.

I comme improvisation

Cette technique peut être utilisée pour travailler la prise de parole en public, la gestion des imprévus, l’utilisation de ses émotions… Après des échauffements très ludique et permettant de se libérer, les exercices d’improvisation sont très utiles pour apprendre à réagir en souplesse.

M comme militaire

L’école de l’armée de Saint-Cyr-Coëtquidan accueille désormais les cadres d’entreprises en « stage commando » pendant quelques jours avec pour ambition de leur faire partager « l’art du commandement ». De très grandes sociétés inscrivent leurs dirigeants à ces formations au management, au leadership et à la cohésion d’équipe.

O comme orchestre

Le parallèle entre le métier de chef d’orchestre et celui de manager est particulièrement pertinent pour faire réfléchir au rôle d’un dirigeant, au leadership, à la transversalité, au dialogue, au changement et aux rapports humains dans un groupe. Le travail de direction d’orchestre est essentiel pour rassembler ces individualités en un ensemble cohérent partageant la même vision de l’oeuvre.

S comme sport

Le sport (rugby, tennis,…) est un univers connu de tous ou il est possible de travailler les thèmes du coaching (faire du feed-back), de l’accompagnement (exemple : en guidant à la voix un partenaire sur un terrain les yeux bandés, le stagiaire travaille sur comment créer la confiance), de la recherche de performance (construire une progression).

V comme voile

Les objectifs de team-building et les valeurs d’engagements sont les bénéfices apportés par un sortie en mer sur un bateau de course.

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

3pH Il y a 7 années

Je rajouterai la lettre T pour théâtre forum.
Ce dispositif théâtral permet de stimuler le débat, l’esprit de coopération de façon ludique et participative.
Utilisé en dispositif de sensibilisation, en analyse de pratiques professionnelles dans le cadre d’une formation-action, le théâtre forum est un outil efficace d’amorce de changement et de réflexions partagées.

Répondre
Avatar

LANDREAU THERESE Il y a 9 années

Je suis très intéressée par cette pédagogie, ayant déjà utilisé l’impro avec des marionnettes

Répondre
Avatar

Maud Il y a 9 années

Les différents analogies sont top et très concrètes. Merci!
Lors de ma première formation de formateur, nous avons fait un slam collectif sur le lancement du projet. Cela a permis à chacun de s’exprimer dans une langue simple, et de compiler (chacun devait écrire un paragraphe du slam avec quelques mots clés) pour avoir notre première création de groupe.

Répondre
Avatar

Aymeric Vincent Il y a 9 années

Bonjour,

Je suis convaincu que le détour est une excellente voie de formation. J’ai eu l’occasion de monter une formation avec un chef d’orchestre aux résultats de qualité… et suis toujours preneur de nouvelles idées innovantes et jouant du détour pour transmettre un message.

Aymeric Vincent
@aymericvincent

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.