Les tendances e-learning 2013

    Par le 14 janvier 2013

    Alors que nous venons d’échapper à nouveau avec succès à une nouvelle fin du monde programmée le 21 décembre dernier, nous pouvons aborder l’année 2013 avec plus de sérénité et pourquoi pas même tenter de révéler l’avenir !

    Essayons ainsi de dresser quelques tendances qui devraient marquer le paysage e-learning en 2013; exercice délicat, mais moins risqué que la programmation de la fin du monde… réponses à la fin de l’année !

    L’explosion des vidéos

    Aujourd’hui, sur Youtube, 48 heures de vidéo sont mises en ligne chaque minute, soit près de 8 années de contenu ajoutées par jour (http://www.youtube.com/t/faq). En 2015, d’après Cisco, 1 million de minutes de vidéo (l’équivalent de 674 jours de vidéos) traverseront Internet chaque seconde… Des chiffres qui donnent le tournis. Vidéo erreur, vidéo modèle, sketch, micro-trottoir, teaser, point de vue d’expert, etc…, les usages de la vidéo en formation sont innombrables. Il faudra indéniablement compter sur son développement dans le domaine de l’e(lectronic)-learning.

    Les MOOCs

    Si vous n’en avez pas encore entendu parler, vous ne passerez probablement pas à côté cette année. Issus de la philosophie Connectiviste, les Massive Open Online Courses sont des cours en ligne multi-apprenants, accessibles à tous gratuitement, où le savoir ou savoir-faire se construit de l’interaction entre les apprenants et les ressources à disposition. Une première expérience française, appelé ITYPA (Internet : Tout Y est Pour Apprendre) a d’ailleurs connu un fort succès dès son lancement en octobre dernier, avec plus de 1000 participants connectés.

    Cette vidéo décrit les grands principes des MOOCs :

    De belles expériences de social learning dans le secteur éducatif qu’il faudra suivre de près.

    Vers un Blended Intégré et Etendu

    Etendu car le blended ne se limite plus uniquement à l’équation :

    modules e-learning + présentiel = blended

    Le blended devient multimodal pouvant combiner :

    • Du distanciel (modules, vidéocasts, podcasts, visioformation…),
    • Du présentiel (ateliers, séminaires, stages, conférences…) et
    • De l’informel (accompagnement terrain, forum, wiki, blog, communautés de pratiques, réseaux sociaux…)

    Intégré car l’utilisation de la technologie en formation sera de plus en plus présente en salle (séquences de module e-learning puis débriefing, vidéos, réalisation de wikis, application sur tablettes…) pour assurer cohérence et dynamisme pédagogique, mais aussi garantir un dispositif où le lien entre chaque modalité avant, pendant et après le présentiel sera ainsi renforcé.

    L’usage des Classes Virtuelles

    Avec une technologie aujourd’hui fiable et des coûts d’accès abordables, les atouts indiscutables des classes virtuelles se retrouvent dans la complémentarité des avantages du e-learning asynchrone (peu de contraintes de temps et d’espace, durée de formation optimisée) et les avantages du e-learning synchrone (interaction et échanges). Un mix gagnant pour 2013 ?

    Sur le marché grand public, Google a en tous les cas misé sur cette technologie avec Google Hangout, outil de classe virtuelle, qui offre la possibilité à tout un chacun de connecter simultanément plusieurs personnes de son réseau social Google+, se voir par webcam, échanger, partager des documents, enregistrer ses sessions en vidéo et les poster sur Youtube (tiens encore des vidéos :-)!).

    Le multi-support : ordinateur, tablette, téléphone mobile

    Accéder à des ressources e-learning sur ordinateur, mais aussi sur tablettes et téléphone mobile devrait être de plus en plus demandé. Si techniquement, des solutions existent pour visualiser et suivre ces ressources multi-supports, pédagogiquement, il faudra faire preuve de talent pour s’adapter et tirer bénéfice des atouts de chaque support. Avec le boom des tablettes, de plus en plus d’expérimentations devraient voir le jour cette année.

    Des modules e-learning, toujours plus…

    …Courts, pour répondre aux contraintes de temps journalières, à la visualisation multi-supports et au besoin de bénéficier de pilules de connaissances pédagogiques et immédiatement opérationnelles,

    …Collaboratifs, car l’usage des réseaux sociaux et des communautés enrichit l’expérience apprenante et permet de prolonger l’apprentissage,

    …Ludiques, à travers des leviers du jeu pour favoriser la transmission et l’application des savoirs, savoir-faire et savoir-être,

    …Accompagnés, grâce à des politiques de conduite du changement plus systématiques et une communication considérée comme une modalité à part entière des dispositifs de formation.

    Il y a très certainement d’autres tendances qui marqueront l’usage des nouvelles technologies dans la formation cette année et c’est d’ailleurs toute la richesse de nos métiers : la diversité !