Tuto Réforme #7 : quelles décisions prendre après la réforme de la formation ?

Par le 12 juin 2019

Et voici le petit dernier de cette série de tutos ! Au fil des 6 tutos précédents, nous avons vu que cette réforme fait entrer l’ensemble des parties prenantes – actifs, entreprises, organismes de formation – dans un nouveau paradigme.

tuto réforme formation professionnelle

J’ai recensé, dans ce tuto, huit questions qui se posent aux entreprises, sans prétendre être exhaustive.
Elles nous permettent de passer en revue les points abordés lors des tutos précédents, et d’en ajouter d’autres.

Que faire du passage du « plan de formation » au « plan de développement des compétences » ?

La réponse n’est pas du ressort du droit de la formation. Elle est à rechercher dans l’impulsion que l’entreprise souhaite – ou non – donner au développement des compétences !

Quelles actions faire figurer dans le plan de développement des compétences ?

Allez vous vous appuyer sur la définition élargie de l’action de formation pour innover, et renouveler votre offre de solutions pour développer les compétences ? La réponse aura une incidence sur votre plan de communication sur la formation !

Quelles actions considérer comme « obligatoires » ?

Il s’agit ici de définir quelles sont les actions qui ne seront pas susceptibles d’exonérer l’entreprise du versement de l’abondement correctif – puisqu’elles auront été identifiées comme « conditionnant l’exercice de l’activité » en application d’un texte.

S’emparer du plan « hors temps de travail » ?

Le dépassement du plafond de 30 heures hors temps de travail par personne et par an – au titre du plan, pour les actions qui ne conditionnent pas l’exercice de l’activité en application d’un texte – peut être un point de négociation intéressant pour votre entreprise.

La Pro-A peut elle représenter un terrain d’intérêt partagé entre l’entreprise et certains salariés ?

Pas de réponse possible à cette question sans une vraie réflexion sur l’évolution des métiers, les besoins en compétences et en qualifications …

Aller vers un co-investissement CPF ?

La question-clé étant : abondement au cas par cas, ou à partir d’un accord d’entreprise ?

Quelle évolution de la politique alternance ?

Voici le Kit « ouvrir votre propre CFA » publié par le Ministère du Travail, dont je parle dans le tuto.

Quelle communication sur la réforme ?

Tout dépendra de vos réponses aux questions précédentes !

Vous souhaitez aller plus loin ?

SI l’AFEST (Formation en Situation de Travail) fait partie de vos réflexions, n’hésitez pas à vous inscrire à notre prochain webinar, mardi 18 juin à 16h « AFEST : pourquoi et comment se lancer ? ».

Vous souhaitez bénéficier de l’accompagnement Cegos pour vos projets en lien avec cette formation : politique formation et CPF co-construit, stratégie de certification et de financement, recours aux nouveaux dispositifs, possibilités ouvertes par la nouvelle définition action de formation (AFEST, etc.), contactez-nous.

Retrouvez les dates des prochaines sessions de nos formations « Actualité du droit de la formation – Spécial Réforme » et Les points clés de la gestion de la formation sur cegos.fr.

Bon courage à tous pour la mise en application de ces nouveaux dispositifs ! J’ai été ravie de partager mes réflexions avec vous tout au long de ces 7 tutos.

Pour comprendre les évolutions légales afin d'adapter la politique de formation, je vous propose la formation Cegos Actualité du droit de la formation - Spécial Réforme

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

ADAM Il y a 2 mois

Bonjour Mathilde
merci pour la richesse de vos communications.
Quel avenir pour les petits organismes de formation qui ne proposent pas de certification (générale ou spécifiques) et donc ne peuvent s’inscrire sur le très médiatisé et  » bankable » CPF. Comment continuer d’évoluer sans s’inscrire dans le certifiant lorsque l’on propose des formations très spécifiques (niche professionnelle) de 3 à 5 jours?
merci pour votre réponse
Isabelle
Quelle voix s’offre à nous?
merci

Répondre
    Mathilde Bourdat

    Mathilde Bourdat Il y a 2 mois

    @ADAM Pour un OF qui dispose d’une expertise de niche, il me semble qu’il n’y a pas d’enjeu à se situer sur le créneaux des formations « financées ». Si l’expertise de l’OF est précieuse, les entreprises qui en ont besoin achèteront ses formations parce qu’elles ont besoin de développer les compétences de leurs salariés.

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.