Sujet Tuto Réforme #4 : du plan de formation au plan de développement des compétences

Par le 26 mars 2019

Simple changement de nom ou, au contraire, changement de finalité ?

Ce quatrième tuto portera sur l’impact de cette nouvelle dénomination. Ce changement est à mettre en relation avec la nouvelle définition de l’action de formation, traitée dans le tuto #3.

Nous y traiterons également de nouvelles règles. Par exemple, nous nous pencherons sur les formations « hors temps de travail », l’abandon des catégories d’actions, l’articulation plan-CPF, etc.

Et pour vous, est ce que ce nouveau nom a déjà changé quelque chose ?
Vos témoignages et vos questions seront bienvenus pour alimenter nos échanges !

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

Mathilde Il y a 3 mois

Bonjour Mathilde,

1. Y a t’il une durée minimum (en heures) fixée pour les actions de formation non obligatoires ? (dans le cadre de notre obligation et du bilan à 6 ans). A défaut, quelle serait la durée « raisonnable » minimum ? (7 heures … 3h30 ?)

2. Quels sont les documents de « preuve » à conserver pour justifier par tout moyen la réalisation d’une action – et pendant combien de temps ? (Convention/devis/facture/programme/attestations de présence/feuilles émargements/Questionnaires/évaluations) Y en a t’il d’autres ?

3. Pouvez-vous svp me confirmer que l’action de formation « AFGSU » est bien une action de formation obligatoire ?

Vous remerciant d’avance pour votre retour et votre expertise

Répondre
Avatar

BAPT Il y a 3 mois

bonjour,
Une formation de 2 jours liée à l’acquisition d’un ERP peut elle faire partie des formations non obligatoires sans que celle ci ne débouche pas sur l’obtention d’une certification?
cordialement

Répondre
    Mathilde Bourdat

    Mathilde Bourdat Il y a 3 mois

    @BAPT
    – Formation liée à un nouvel ERP
    – Pas obligatoire au sens de l’obligation liée à un texte (donc cette formation pourrait entrer en ligne de compte pour dédouaner l’employeur de l’abondement correctif)
    – Mais obligatoire au sens de l’obligation de l’employeur d’adapter le salarié à son poste de travail (L6321-CT) = l’employeur se doit de l’organiser au titre du plan de formation (il ne peut pas demander au salarié de prendre son CPF, et s’il ne l’organise pas il ne pourra pas reprocher au salarié de ne pas maîtriser l’ERP).
    Pas de rapport entre formation obligatoire/ pas obligatoire et certification.

Avatar

CatGar Il y a 3 mois

Ma vision du plan de développement des compétences est la construction d’un plan d’action visant à favoriser le développement des compétences individuelles et collectives au sein d’une structure.
Donc des actions qui pourraient également toucher à l’organisation de l’entreprise, à la QVT, la GPEC etc. En cohérence avec des actions de développement de compétences individuelles ( e-formation, Afest, etc.). Mais que financeront les OPCO? Nous le saurons prochainement.

Répondre
    Mathilde Bourdat

    Mathilde Bourdat Il y a 3 mois

    @CatGar Tout à fait d’accord avec vous sur la finalité du plan.

Avatar

Marie-Laurence Il y a 3 mois

Concernant les formations de simple adaptation auparavant :
– il était possible de les construire selon format règlementaire pour les faire apparaitre dans les dépenses de formation interne.
Il arrivait aussi que la formation soit moins formalisée, et que les « nouveaux » se retrouvent sous la « tutelle » d’un professionnel aguerri. Dans un tel cas, est-il possible de transformer cette formation informelle en parcours d’intégration en y ajoutant d’autres volets : sécurité,…. Cela pourrait-il donner un caractère obligatoire à la formation ?
– pour l’achat de formation courte non obligatoire (cela a été évoqué) l’OPCA remboursait au minimum titre du versement complémentaire. Que deviennent les formations 2 ou 3 jours, par exemple : réforme de la formation, prélèvement à la source….
Faut-il les faire figurer dans les autres formations du PDC.

Répondre
Avatar

Mazoyer Christelle Il y a 3 mois

Est-ce que les formations courtes (2 jours par exemple) inscrites au plan de développement des compétences devrons être des formations certifiantes, inscrites au RNCP ou dans le répertoire spécifique? Cela semble difficile lorsque cette formation réponds à des besoins spécifiques d’une entreprise et fait l’objet d’une ingénierie de formation personnalisée

Répondre
Avatar

Elisabeth MEREL Il y a 3 mois

Bonjour,
Devons-nous présenter le plan de développement des compétences avec les 2 catégories: formation obligatoires et les autres ? (rapport Rebsamen, présentations aux partenaires sociaux, etc…) ?
Nous souhaitons aller vers une notion étendue du plan de développement des compétences, comprenant les actions de formation telles que indiquées dans la loi , mais également des actions de montée en compétence autres ( c’est à dire sans tout le formalisme des actions de formation): est-ce possible ? y a t-il des points d’alerte à avoir ?
Merci par avance,

Répondre
    Mathilde Bourdat

    Mathilde Bourdat Il y a 3 mois

    @Elisabeth MEREL Merci de vos questions très intéressantes, j’y répondrai dans le tuto !

Avatar

BRAHIM MESSAOUDEN Il y a 3 mois

Je pense que l’entreprise doit profondément se muer pour proposer des parcours de développement « ??? » à ces SALARIES en s’appuyant sur leurs compétences. Cela passe entre autre par une autre façon de regarder leurs multiples activités.
Qui est en charge d’investir du temps pour travailler avec les salariés sur ces points ? Les CSE ont un rôle important mais tout cela demande du temps.

Répondre
    Mathilde Bourdat

    Mathilde Bourdat Il y a 3 mois

    @Brahim Messaouden Oui, ces nouvelles approches changent les habitudes, et demandent du temps. Le CSE a un rôle important à jouer. C’est aussi un vrai changement de posture et de méthodes pour les services Formation et Développement des Compétences.

Avatar

Marie-Laurence Il y a 3 mois

Bonjour Mathilde
Le plan de développement des compétences devra être présenté aux IRP, n’a-t-on pas intérêt à y faire figurer toutes les formations réalisées ?
Que deviennent les actions de simple adaptation au poste de travail si elles ne relèvent pas d’un financement externe, faut-il les ignorer ? ou bien créer un parcours d’intégration ? peut-il faire office de parcours pédagogique ?

Répondre
    Mathilde Bourdat

    Mathilde Bourdat Il y a 3 mois

    @Marie-Laurence Merci de vos questions, j’y répondrai dans le tuto. J’aimerai mieux comprendre l’une de vos questions : pourquoi vous demandez vous s’il faut ignorer les formations d’adaptation au poste ?

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.