Pour un manifeste de l’apprenant

Par le 24 juin 2014

Formations imposées, tant dans leurs objectifs que dans leurs modalités. Modules mal calibrés, quelques fois ennuyeux ou infantilisants. Contenus redondants. Pré-acquis des participants non pris en compte. Mise en œuvre des acquis de formation mal ou pas accompagnée … Un « livre noir de la formation » pourrait ainsi s’écrire …

Certes, l’offre de formation de l’entreprise doit faire avec des contraintes : formations obligatoires, coûts, réduction des durées … Mais cela ne peut pas se faire au dommage de l’apprenant – tout investissement formation placé dans une solution inutile étant de toute manière une dépense de trop.

Préparation des plans de formation 2015

Bientôt va débuter la préparation des plans de formation 2015. Orientations, « recueil des besoins » de développement des compétences individuelles et collectives… Le processus aboutira à sélectionner les « besoins d’apprendre » retenus au plan. Mais il est au moins aussi important de s’intéresser de près à ce dont chacun a  besoin pour apprendre.

Quels besoins de formation pour les adultes ?

Pour les enfants, des réflexions ont été menées. Philippe Perrenoud (Revue Education, déc 94-janv 95) liste ainsi les  « droits de l’apprenant », inspirés des « droits du lecteur » de Daniel Pennac (le droit de ne pas finir un livre…).

La « Charte Internationale des Apprenants Adultes » (UNESCO), écrite en 2009, vise à « promouvoir (…) l’apprentissage tout au long de la vie », et à « sauvegarder les droits des apprenants ». Son article 1.2 dispose par exemple : « Tous les apprenants adultes ont le droit d’être traités en tant qu’égaux lorsqu’il s’agit de déterminer leurs besoins en termes de formation et d’apprentissage, et les apprenants auront le droit d’exiger de jouer un rôle central au cours du processus d’élaboration de cette politique ».

Participez à l’enquête

Amis lecteurs, je vous propose de nous engager à notre tour collectivement dans cette réflexion. Et pour cela, de nous positionner en tant qu’apprenants. Quels sont les besoins de chacun d’entre nous ?

Je vous propose de répondre à l’enquête « Ce qui compte pour moi quand j’apprends », sur laquelle vous pourrez également indiquer vos propres propositions et commentaires.

A bientôt pour le commentaires des résultats !

 

 

 

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

BETON Il y a 6 années

Bonjour , j’ai suivi une formation d’études infirmière sur trois années. Entrée A force d’être malmenée sur des terrains de stage, parfois par des soignants et en 3ème année par des cadres et pour avoir dit mon ressenti sur le préjudice subi en matière d’aprentissage, non soutenue par mon IFSI (évaluation discordantes et compétences acquises) à trois reprises il m’a été dit de revoir mon projet professionnel avec des arguments limite humiliants,mon image a été cassée en public,c’est contrainte que je suis allée me reconstruire en congé maladie,(qq mois) pour retrouver , Acteur de notre formation dans cette réforme, non pas pour tout le monde!!!!!!!

Répondre
    Mathilde Bourdat

    Mathilde Bourdat Il y a 6 années

    @Beton Apprendre et construire son projet professionnel nécessite de la bienveillance, du soutien. Ce n’est pas du ressort de la loi, mais plutôt un principe d’action qui devrait être partagé par tous les formateurs et tuteurs.

Avatar

Amel Abd Elwahed Il y a 6 années

je suis chercheuse de Dotorat a la Faculte de Pedagogie et j`ai besoin d`article concernant la formation continue et l`evolution professionnelle des enseignants de FlE en 2014, merci d`avance
Amel

Répondre
Avatar

Marc Nagels 17 Mars Conseil Il y a 6 années

Belle initiative à une époque où les « besoins » des apprenants et leurs envies de développement s’effacent encore devant les nécessités techno des ingénieries.
Répondre à l’enquête ? Certes. Mais somems des apprenants comme les autres ? Oui et… non. L’usage de la réflexivité n’est pas si partagé que cela.
Nous finissons cet été une grande recherche sur le renouvellement des stratégies d’autoformation des apprenants en contexte numérque. Etonnant…

Répondre
Avatar

Antoine Carrez@ Rue de la Vape Il y a 6 années

Les temps changent, les méthodes évoluent ! J’espère que cette enquête aura impact positif sur notre manière d’envisager la formation des adultes. Il est primordiale de pouvoir « apprendre » tout au long de sa vie, d’avoir de nouvelles expériences. Belle initiative, vraiment !

Répondre
    Mathilde Bourdat

    Mathilde Bourdat Il y a 6 années

    @Antoine Merci de cet encouragement! Je suis assez optimiste sur ce sujet, ce sont avant tout les apprenants qui feront évoluer les solutions formation, parce que leur rapport au savoir et leurs usages sont en mutation !

Avatar

Sylvie DANGELSER Il y a 6 années

great initiative! I am interested to identify some insights about cultural differences!

Répondre
    Mathilde Bourdat

    Mathilde Bourdat Il y a 6 années

    @ Sylvie L’enquête n’est pas internationale pour l’instant … Mais c’est une excellente idée !

Mathilde Bourdat

Mathilde Bourdat Il y a 6 années

Super ! Merci Arnauld ! N’hésite pas à poser ces question à tes clients thaï et à partager avec nous les réponses !

Répondre
    Avatar

    Arnauld de Nadaillac Il y a 6 années

    Mathilde, c’est vrai qu’en Thailande on est loin de ce genre de questions: on sort lentement du modéle  » groupe de 30 formés faisant la théorie le matin et la pratique l’après midi » mais on va y arriver peut-être plus vite que je le pense!!

Avatar

Arnauld de Nadaillac Il y a 6 années

A voter !
merci Mathilde

Répondre

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.