La carte mentale pour former et pour apprendre

Par le 12 juin 2008

Une carte mentale permet de représenter visuellement les idées se raccordant à un même thème.

Le principe est d’inscrire le thème principal au centre de la feuille en le représentant par un mot ou un dessin. A ce thème vont venir s’accrocher des branches, comportant les idées principales se rapportant au thème central. De ces branches vont partir à leur tour des ramifications de plus en plus fines…

L’intérêt est de laisser s’exprimer les images qui viennent à propos du thème, sans forcément les exprimer par des mots. Couleurs, symboles, liaisons, permettent de visualiser une représentation globale des idées et données relatifs au thème central.

Innovablog, traduisant un billet publié sur Bootstrapper, recence 27 façons d’utiliser la carte mentale, qui se regroupent sur 4 axes :

carte mentale

La carte mentale facilite l’apprentissage : elle permet d’organiser l’information, d’en donner une représentation globale et visuelle. Elle facilite l’apprentissage des concepts abstraits car elle permet :

    • De réorganiser ses connaissances
    • De faire des liens avec des connaissances antérieures et/ou connexes
    • De prendre conscience de ses propres apprentissages

La carte mentale est congruente avec le fonctionnement en réseaux de neurones du cerveau.

Le site http://heuristiquement.blogspot.com/ permet de découvrir un grand nombre de logiciels d’élaboration de cartes et d’applications. Sur le site http://www.petillant.com/, on trouve des informations à propos de rencontres et d’ateliers, ainsi que des logiciels à télécharger.

La carte mentale est un excellent support pour la formation. Elle se prête à l’émergence des représentations initiales: les participants sont invités à organiser le fruit d’un brainstorming  sur une arborescence préparée d’avance ou, mieux, conçue par le groupe à l’issue du brainstorming.

Voir ici, sur le site « Cactus acide« , un reportage sur l’utilisation pédagogique de la carte mentale en Finlande: support de prise de note, d’appropriation et de mémorisation.

La carte mentale peut donc s’utiliser en formation présentielle, en auto-apprentissage, mais aussi en formation en ligne. Grâce aux liens entre la carte et des fichiers ou des pages internet, la carte devient un moyen de partage des connaissances, qui peut être enrichie par les différents membres du groupe.

Le site bubbl.us permet ainsi de créer des cartes collaboratives, qui peuvent être enrichies à distance par les membres du groupe. Ici  un début de carte, largement inspirée des travaux de Philippe Carré (L’apprenance, vers un nouveau rapport au savoir) à propos du  mot « Apprendre ». Les liens internet donnent accès à des ressources, à propos des différents concepts associés au mot « apprendre ».

Les lecteurs intéressés peuvent me communiquer leur e-mail et me rejoindre sur le site bubbl.us, afin de faire de cette carte un outil  collaboratif !

La carte mentale est un outil incontournable pour le formateur…

Autre dossier sur le même thème

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avatar

Martine Provençal Il y a 5 jours

Je trouve intéressant de s’interroger sur ce qui motive les étudiants, ce qui les aide à intégrer des connaissances et qu’elles sont les meilleures façons d’y parvenir. En tant qu’enseignante, si je ne m’interroge pas sur les principales motivations de l’élève, son expérience personnelle, sur son profil d’apprenant, et sur ses habiletés sociales, je ne pourrai guider adéquatement l’étudiant dans ses apprentissages. Dans mes pratiques, j’ai constaté que l’enseignement formel a toujours sa place, mais doit être modulé quelque peu. En effet, l’intégration de nouvelles technologies vient stimuler et bonifier les apprentissages des individus qui de façon générale connaissent bien le monde virtuel. J’ai utilisé les jeux kahoot et learning apps qui ont été très appréciés par moi-même et mes élèves. De plus, j’ai pu observer comme spécifié, dans le quatrième E pour explorer, que les étudiants apprenaient davantage lorsqu’ils étaient placés dans un environnement très ressemblant à leur futur métier.Dans ces situations, ils puisaient dans leurs connaissances antérieures afin de réfléchir à des pistes de solutions pour la problématique. Il devient très intéressant comme enseignante d’observer la variation du parcours des personnes, vu leurs différentes expériences, afin d’atteindre les objectifs des compétences.

Répondre
Avatar

CHRISTIANE FALL Il y a 4 mois

Si mon employeur organise une formation au sein de mon entreprise, mon compte CPF devra-il financer tout ou une partie de la formation ?

Répondre
    Mathilde Bourdat

    Mathilde Bourdat Il y a 4 mois

    @Christiane Fall Si votre employeur organise cette formation au titre du plan de formation de l’entreprise, votre CPF n’a pas à être mobilisé. D’ailleurs seules les formations certifiantes sont éligibles au CPF, et votre accord express est requis pour utiliser votre compteur cpf.

Avatar

Fabienne Bouchut Il y a 4 mois

Bonjour, pouvez vous nous en dire plus sur votre besoin ?

Répondre
Avatar

BRANLY Il y a 4 mois

j’aimerais valider mes acquis

Répondre
Avatar

Jane Il y a 6 mois

Merci pour cet article. Pouvez-vous mettre à jour le lien pour la boite à outils ?

Les quiz peuvent être faits pendant la formation (le plus facile) et à mon avis c’est encore plus intéressant de faire des rappels avec des quizs après la formation/du micro-learning ou l’ancrage.

Répondre
    Mathilde Bourdat

    Mathilde Bourdat Il y a 5 mois

    @Jane Je suis heureuse de vous retrouver sur le blog 🙂 ! Oui, tout à fait d’accord sur l’intérêt des quiz et rappel après la formation. Le lien avec la boîte à outils est restauré. Belles fêtes de fin d’année !

Avatar

Xavier Il y a 6 mois

Les tests de connaissance sont très appréciés par les participants que ce soit au format papier et autocorrigé au sein du groupe ou en version digitale, ce qui crée un challenge motivant !
Pour évaluer les connaissances acquises, j’utilise le même test en démarrage et en fin de formation. Cela me permet d’avoir une photo de la progression du groupe.

Répondre
    Mathilde Bourdat

    Mathilde Bourdat Il y a 5 mois

    @Xavier Merci de ta contribution et bonne fin d’année !

Avatar

Laurent PERAT Il y a 6 mois

construire des quiz, des outils de vérification suppose de tester, tester et tester soi même. Il est vrai que le digital ouvre des expérimentations infinies. Pour ma part un début de formation avec Kahoot permet de mettre une « ambiance » et du rythme ! Mais je suis toujours à la recherche d’un outil qui puisse faire une ‘phot » de la progression entre un temps « au début » et un temps « à la fin ». Avez vous des conseils à me donner ?

Répondre
    Mathilde Bourdat

    Mathilde Bourdat Il y a 5 mois

    @Laurent PERAT Vous pourriez utiliser Kahoot pour cela, me semble t’il.

Avatar

DF Il y a 6 mois

Bonjour,
Le lien vers la boite à outils des formateurs est introuvable – erreur ‘404
Cordialement

Répondre
    Mathilde Bourdat

    Mathilde Bourdat Il y a 5 mois

    @DF Merci de votre signalement, le lien est réparé

Abonnez-vous au blog

Afin de vous abonner et pour des raisons de sécurité, votre navigateur doit accepter les cookies et le JavaScript.