La certification : nouveau graal du Responsable Formation

    Par le 3 juillet 2017

    Proposer une offre de formation certifiante est un enjeu majeur pour les entreprises comme pour les organismes de formation.

    Le double enjeu de la certification

    La certification, dont l’utilité économique et sociale est reconnue par les partenaires sociaux, permet à l’employeur de répondre à son obligation de maintien et/ou développement de l’employabilité de ses collaborateurs.

    La certification permet d’accéder à des refinancements, indispensables pour optimiser l’investissement formation. La certification, qu’elle soit recensée à l’Inventaire ou enregistrée au RNCP ou qu’il s’agisse d’un CQP, permet d’accéder à un refinancement au titre de la période de professionnalisation. Et si la certification est reprise sur une liste (nationale interprofessionnelle, régionale ou de branche), la voie est ouverte pour un refinancement au titre du CPF.


    Retrouvez toutes les certifications Cegos finançables, disponibles en Inter et en Intra.


     

    Cliquer pour agrandir le schéma

    Côté organismes de formation

    L’éligibilité de l’offre à des refinancements conditionne souvent la pérennité de la structure. Mais le parcours pour obtenir le recensement d’une certification à l’Inventaire CNCP est long et complexe. Quant à l’enregistrement d’un titre ou d’un diplôme au RNCP, cela reste encore l’apanage des écoles et universités…

    Côté entreprises

    La double finalité, obligation de formation et optimisation budgétaire, est désormais intégrée par les directions des ressources humaines et les directions financières des entreprises.

    Les responsables formation sont désormais challengés sur leur capacité à définir une véritable ‘politique de certification’, servant à la fois la stratégie sociale de l’entreprise et ses intérêts financiers.

    Face à ce défi, les responsables formation, responsables développement RH, responsables d’école interne, se sentent parfois bien seuls…

    L’une des clés de réussite sera de ‘penser compétences et certification’ avant de ‘penser pédagogie’. Mais cela nécessite, dans certains contextes, de revisiter des pratiques bien ancrées ….

    Les compétences à mobiliser sont multiples :

    • Ingénierie de compétences d’abord, pour formaliser des référentiels de compétences en lien avec la stratégie RH.
    • Ingénierie de certification ensuite, pour concevoir l’architecture et les modalités de certification adaptées aux publics et aux compétences visées.
    • Ingénierie pédagogique bien sûr, pour contrôler la cohérence entre le référentiel de compétences, le dispositif pédagogique envisagé et le processus de certification.
    • Ingénierie financière enfin, pour faire le lien avec l’OPCA financeur, monter et valider la conformité du dossier de refinancement…

    Élaborer une vraie stratégie de certification… un processus complexe ! Mais aussi une formidable occasion de transformation conjointe et simultanée de tous les acteurs de la formation, internes et externes.

    Si vous avez une question ou un projet, les conseillers Cegos sont directement disponibles sur cegos.fr / contact.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Dubois Il y a 2 mois

    Bonjour j ai une amie qui est en détention et nous lui cherchons une formation pour priver au juge sa bonne fois qui pourrait nous aider svp merci

    Répondre