15 techniques de brainstorming pour une rentrée créative

    Par le 5 septembre 2011

    En cette rentrée vous cherchez de nouvelles idées, vous souhaitez faire votre métier de façon différente mais il n’est pas toujours facile de se mettre devant une feuille blanche ou une diapositive vierge et d’être créatif.

    Pour sortir du cadre, je vous propose quinze techniques originales de brainstorming (pour mémoire technique inventée par Alex Osborn en 1935) pour une reprise stimulante.

    N’hésitez pas à me faire vos commentaires et ajouts.

    brainstorming

    brainstorming, shutterstock

    1) A la manière de

    Proposer à son auditoire d’incarner quelques instants d’illustres personnages et de penser comme eux. Ainsi dans la peau de Leonard de Vinci, Pasteur, Lindberg, Marie Curie vous repousserez les limites.

    2) Retour vers le futur

    Vous transportez la question posée dans 500 ans et permettez ainsi au groupe d’imaginer des solutions qui n’existent pas encore.

    3) La pensée inverse

    Souvent nous cherchons des solutions à un problème, exemple « comment être plus proche de nos clients ? ». La technique de la pensée inverse est de s’intéresser à la question « comment être encore moins proche de nos clients ? ». Les solutions trouvées n’auront plus qu’à être inversées positivement.

    4) 1+1=3

    Les participants se mettent en binômes pour créer 3 premières idées puis vous changez les sous-groupes qui recommencent avec 3 nouvelles propositions.

    5) Les mots tremplins

    Vous utilisez une série de mots inscrits séparément sur des feuilles de papiers qui permettent de lancer la discussion et rebondir quand le rythme retombe en intensité.

    6) Les cinq sens

    Vous disposez cinq pages de papier au sol dans la salle en inscrivant dessus un des cinq sens puis invitez le groupe à se répartir sur ces zones et utiliser obligatoirement un vocabulaire en relation avec le sens incarné.

    7) Les mutants

    Les membres du groupe, comme les X Men, se choisissent de nouveau pouvoir qu’ils vont ensuite devoir utiliser pour réfléchir à la question posée (télépathie, maîtrise des éléments, capacité à figer le temps …).

    8) Changements imposés

    Avant de lancer le groupe, attribuez un changement à chaque participant : changement d’âge, de nationalité, de métier, de lieu de résidence, d’histoire…

    9) Le jugement différé

    C’est le principe de base d’une séance créative qui veut que toutes les idées soient notées pour être analysées, critiquées, modifiées dans un second temps. Le jugement différé joue de façon accrue avec ce principe.

    10) Le forum

    C’est le centre de la salle, chacun peut y pénétrer pour lancer une idée, une controverse. Les autres membres de l’assemblée vont réagir, contredire ou enrichir les propos.

    11) L’alphabet

    Proposez au groupe de se mettre en rang en respectant l’ordre alphabétique des prénoms, c’est dans cet ordre et avec la première lettre de prénom qu’ils devront tous démarrer leur phrase, leur apport.

    12) Les associations

    Deux participants proposent chacun un mot, le reste du groupe doit trouver des idées en combinant ces deux mots. Dès que la production baisse en rythme, un nouveau binôme énonce deux nouveaux mots.

    13) Le miroir

    L’animateur dessine un miroir imaginaire sur le paper board, il inscrit des caractéristiques tels que l’âge, les goûts, le caractère… Chacun passe devant le miroir et doit réagir comme son reflet.

    14) Message court

    La contrainte de 140 caractères que chacun connait sur Twitter ou avec les sms devient ici le cadre imposé pour la réflexion.

    15) L’amplificateur

    Face au problème posé, l’animateur choisit une carte multiplicateur (plus grand, plus petit, plus rapide, plus cher, plus gros…) changeant ainsi la question (exemple : comment répondre 100 fois plus rapidement à un collaborateur ?)

    Ces quinze techniques sont des créations originales pour la rédaction de cet article, elles peuvent être utilisées ou mentionnées avec citation de l’auteur et de l’entreprise Cegos.