30 usages des médias sociaux en formation

    Par le 31 mai 2010

    L’étude récente de la Cegos sur la formation en Europe fait ressortir une diversification des modalités pédagogiques. Un nombre important de salariés répondent apprendre via des conférences, des communautés de pratiques, des blogs, des wikis, des podcast…

    L’offre formation au sein de l’entreprise utilise peu (voir pas) ces modalités ce qui veut dire que les collaborateurs les utilisent en dehors du monde professionnel. C’est un enjeu pour les services formations d’enrichir leurs offres internes pour de pas laisser s’échapper ce leadership de la compétence.

    La révolution numérique apportée par les médias sociaux touche tous les domaines : communication, commerce, formation… Ils deviennent un réflexe pour tous au delà des « digital native ». Je vous propose d’initier dans ce post une liste d’idées d’usages de ces nouveaux outils… ce recueil se veut collaboratif, je vais l’enrichir de vos idées et expériences.

    30 usages des médias sociaux en formationLe micro-Blogging (ex: Twitter)

    1. Diffuser des informations tout au long d’un cursus de formation et garder ainsi le contact entre le formateur et le groupe.
    2. Utiliser la limite des 140 caractères pour travailler la synthèse, la reformulation d’un groupe sur un sujet donné.
    3. Amener ses stagiaires à organiser leur veille sur le sujet traité en formation.

    Le partage de photos (ex: Flickr, Picasa)

    1. Mettre en ligne les photos d’une session pour garder le souvenir de la formation (ex: esprit promo, souvenir de modalités particulières type cuisine ou sport).
    2. Partager des photos prises sur le terrain pour montrer des opérations particulières (ex: montage/démontage), des mises en situation (ex: plv d’un nouveau produit, mise en place d’un rayonnage).
    3. Constituer des dossiers de ressources qui sont ensuite utilisés soit en présentiel soit à distance lors d’exercices pédagogiques.

    Le blog (ex: Worldpress, Typepad)

    1. Se servir du blog pour inviter les stagiaires à formaliser, partager leur réflexion (ex: innovation, partage de pratiques).
    2. Apporter des informations complémentaires en dehors des moments de formation en salle.

    Le wiki (ex: google docs, wikispaces)

    1. Construire ensemble des documents de références (ex: bonnes pratiques, procédures).
    2. Organiser une discussion en proposant un cadre de formalisation.

    Le partage de vidéos (ex: YouTube)

    1. Rechercher l’avis d’un expert (ex: témoignage).
    2. Se former à un mode opératoire (ex: dépannage d’un matériel, cours de musique).

    Les présentations en ligne (ex: Slideshare)

    1. Mettre en ligne le fruit d’un travail collaboratif.
    2. Rechercher un contenu, un benchmark, un regard d’expert.
    3. Obtenir l’avis des autres sur une présentation via les commentaires et le ranking.

    Le Social bookmarking (ex: delicious)

    1. Partager des favoris internet au sein d’une communauté.
    2. Constituer un bouquet de sites pour inviter un groupe de stagiaires à travailler ensemble à distance.

    Le calendrier collaboratif (ex: doodle, google calendar)

    1. Trouver des plages communes pour travailler ensemble en synchronisant ses disponibilités.
    2. Diffuser le calendrier d’un cursus mutimodalités (présentiel, elearnig, evaluation, visioformation …).
    3. Obtenir une visualisation de l’avancement des travaux des stagiaires (ex: chaque sous-groupe communique sur ses livrables).

    Les réseaux sociaux (ex: Viadeo, Linkedin, Facebook, Ning)

    1. Recherche des compétences (ex: en utilisant les profils), des conseils.
    2. Se rapprocher d’experts, de ses pairs.
    3. Appartenir à des communautés pour partager des pratiques.

    Les cartes mentales en ligne (ex: Mindmeister, Bubblus, Mindomo)

    1. Produire une réflexion collaborative à distance sur un sujet donné.
    2. Formaliser des échanges lors d’une session de formation, puis enrichissement en asynchrone lors d’inter-session.
    3. Structurer les idées de différents sous-groupes lors de sessions de formation ou au fil d’un dispositif.

    Les outils de vote (ex: doodle)

    1. Evaluer les connaissances des stagiaires.
    2. Recueillir un vote pour adapter le programme de la formation (ex : niveau 2 d’une formation, modules complémentaires sur demande)

    Les pages personnelles de démarrage internet (ex: igoogle, netvibes)

    1. Inciter les stagiaires à construire un environnement d’apprentissage autour d’un sujet.
    2. Développer une culture de formation informelle via l’abonnement à des contenus, des contributions sur des blogs,…

    Et voilà, cela fait déjà 30 idées…

    Cette liste ne cherche qu’à s’enrichir de vos expériences que vous pouvez m’envoyer lreich@cegos.fr ou http://fr.twitter.com/socialearn